Introduction à l'Analyse Technique par la méthode dite "Kagi"

La représentation graphique des marchés selon la méthode "kagi" remonte à 1870, lors premiers échanges commerciaux sur les marchés japonais. Ces graphiques repésentent l'évolution d'une action ou d'un marché (i.e. un indice) à partir d'un ensemble de lignes horizontale et verticale. Ces diagrammes ignorent le passage du temps, et permettent d'en dégager une tendance, soit haussière (bull) soit baissère (bear). Ils donnent également les points de changement de tendance, qui correspondent au niveau d'achat et de vente de l'action ou d'un indice.

Utilisations du graphique

Une première approche consite à acheter sur les passages du yin (trait fin) au Yang (trait épais) et à vendre l'inverse. Une Application de cette technique est proposée sur un passage en revue de toutes les actions du SRD.

Définition de la tendance

On définit deux types de représentation, d'une part les lignes yin qui sont en traits fins (la tendance est à la baisse) d'autre part les lignes Yang qui sont en traits épais (la tendance est à la hausse). Le yin et le Yang se succède alternativement sur le tracé continuement. Les passages yin/Yang et Yang /yin ne se font que sur des lignes verticales.

Un yin (train fin) s'arrète si la ligne verticale croise l'horizontale portant la précédente épaule. Le Yang (trait épais) commence.
Inversement, un Yang (trait épais) s'arrete si la ligne verticale croise l'horizontale portant la dernière ceinture. Le yin (trait fin) débute.

Définitions de base

On utilise les valeurs des cours de cloture d'une action ou d'un indices dans l'ordre de leur cotation. Les dates de ces cotations se suivent, mais leur date est sans importance pour le tracé du diagramme.

On part d'une ligne verticale dont le sens de parcours est donné par l'ordre des valeurs des deux premières cotations, sur une surface quadrillée, dont seul l'axe vertical est gradué pour y reporter les valeurs. On définit un seuil de retournement, généralement 3% pour du "Cours Terme" voire 5% "pour du "Long Terme", entre deux jours successifs de cotation, dont la fonction est d'épurer les oscillations des cours.

Une nouvelle valeur de cotation est pris en considération, et on définit la variation de cotation entre cette nouvelle valeur et la précédente.
Si la variation de cotation est inférieure au seuil, on redéfinit la ligne verticale avec l'avant dernière valeur et cette nouvelle valeur.
Si la variation de cotation excède ce seuil, deux cas peuvent se présenter :

On repète l'opération jusqu'à ce que la nouvelle valeur soit celle de la dernière cotation connue.
On constate que le diagramme Kagi ainsi formé est donc une succession de créneaux et de merlons de hauteur différente. On appelle "épaule" la formation du merlon. On appelle "ceinture" la formation du créneau.

Référence

Chandeliers et autres techniques d'Extrême-Orient - Steve Nison.


© 2002 Novembre - Albator